Universal Omnitech

Recherche Megawatch : Universal Omnitech

Nom officiel : Universal Omnitech.
Siège : Vancouver, Conseil salish-shidhe.
Président du conseil d’administration : Thomas Roxborough.
Directeur général : Hamilton Grimes.
Classification : AA.
Statut : Privé.
Classement de la Cour corporatiste : 11.
Slogan : A Better Oneself for Tomorrow.
Principaux actionnaires : Non communiqué.
Langues corporatistes : Anglais.
Histoire

Issue d’une fusion de plusieurs corporations spécialisées dans la biotechnologie en 2030, Universal Omnitech fut fondée à Vancouver par un ensemble d’actionnaires anonymes, même si ses deux principaux actionnaires étaient Thomas Roxborough et Aztechnology. Les années suivantes, Universal Omnitech furent à l’origine de nouvelles techniques de thérapies génétiques et de chirurgie esthétique. Universal Omnitech fut à l’origine, en outre, des premiers implants de bioware avec Shiawase en 2042 et d’une technique de clonage révolutionnaire en 2043.

Dans les années 2050, Universal Omnitech tira profit de son expertise pour étendre ses opérations dans les domaines de la cybertechnologie, des nanotechnologies et de l’agriculture. En 2052, ils mirent au point la première technique de rajeunissement cellulaire, la Leónisation. Ces divers développements permirent à la corporation d’atteindre la seconde place mondiale dans le marché des biotechnologies, juste derrière Shiawase Corporation elle-même. La diversification se fit également dans des marchés annexes, lui permettant au milieu des années 2050 d’accéder aux premiers rangs des mégacorporations AA.

Après sa fusion-acquisition avec DeBeers-Omnitech en 2061, une mégacorporation AA azanienne spécialisée dans l’exploitation minière, la joaillerie et l’application pratique du diamant, Universal Omnitech devint officiellement la plus grosse mégacorporation du monde après les mégacorporations AAA. Entre 2061 et 2063, Universal Omnitech fut victime de nombreuses tentatives d’offres publiques d’achat hostiles par Shiawase Corporation, tandis qu’elle luttait âprement pour de nouveaux marchés. Toutefois, elle finit par sortir vainqueur de la lutte, et devint leader sur le marché des biotechnologies.

Universal Omnitech a rompue ses liens historiques avec Aztechnology après le Crash de 2064. Aujourd’hui, Universal Omnitech se concentre sur la conquête de nouveaux marchés et de la consolidation de ses intérêts dans les technologies médicales et l’industrie minière.

Secteurs d’activité
Pop-up UniOmni Portal : Biotechnologie verte
La biotechnologie verte se définit comme la biotechnologie blanche appliquée à l’agriculture : il s’agit non seulement de produire des organismes génétiquement modifiés à destination de la consommation humaine, mais aussi des biomatériaux de construction par exemple.

Étant l’une des « Big Eleven », et même la onzième corporation selon le classement de la Cour corporatiste, Universal Omnitech est présente dans un grand nombre de secteurs économiques. En termes de marchés, elle est principalement présente sur ceux-ci : biotechnologie (première corporation mondiale), indifféremment en bioware, en biotechnologie blanche, en biotechnologie verte et en génotechnologie ; agriculture (deuxième corporation mondiale, derrière Aztechnology) ; industrie minière (deuxième extracteur mondial), notamment l’industrie des pierres précieuses (via sa filiale DeBeers-Omnitech), les métaux réfractaires et le chrome ; cybernétique (quatrième corporation mondiale, première mégacorporation AA) ; et enfin nanotechnologies (troisième corporation mondiale), en se concentrant sur les applications médicales (par le biais de Black Box Investments), le nanoware et les applications industrielles.

Pop-up UniOmni Portal : Biotechnologie blanche
La biotechnologie blanche (ou biotechnologie grise) se définit comme la biotechnologie blanche appliquée aux procédés industrielles : il s’agit de produire des composés utiles grâce à un organisme artificiellement modifié. Par exemple, le premier exemple historiquement connu, fut l’insertion en 1977 d’un génome spécifique dans Escherichia coli afin de leur faire produire de l’insuline pour traiter les diabétiques.

Universal Omnitech est présente, de manière moins importante, dans de nombreux autres domaines. Ils ont des actifs notables dans l’industrie du luxe (ils sont même la septième mégacorporation mondiale), grâce à la joaillerie (DeBeers-Omnitech), mode (Patterson Fabrics et Tropicaliente) et cosmétique (Tropicaliente), et dans le domaine des services (principalement les services médicaux, grâce à sa filiale Universal Healthcare). Enfin, ils ont des actifs secondaires en chimie (principalement en chimie fondamentale et pharmaceutique), en biens de consommation (applications industrielles du diamant), en hardware (principalement en conception cybernétique), en software (firmware de cyberware) et en finance.

Principales filiales

Agan Agricultural Solutions (Biotechnologie verte), Aurora Biofacilites (Biotechnologie / Cybernétique), Black Box Investments (Industrie pharmaceutique / Nanomatériaux), DeBeers-Omnitech (Industrie minière / Joaillerie), El Dorado Technologies (Nanotechnologie), Genesys (Génotechnologie), Ingersoll and Berkeley (Agriculture), Liebbenher Materials (Matériaux de construction / Industrie minière), New Dawn Biotechnology (Biotechnologie), NewFarm, Inc. (Agriculture), Nutritech (Agriculture / Biotechnologie), Pacific Cybernetics Incorporated (Cybernétique), Patterson Fabrics (Mode), Rybak Research and Development (Biotechnologie / Cybernétique), Spokane Investments (Hardware / Finance), Tropicaliente (Cosmétiques / Mode), Underwater Cultures (Agriculture), Universal Healthcare (Services médicaux).

[Retour sur la page principale : Corporations]

[Voir aussi : Activités d’Universal Omnitech à Seattle]

Universal Omnitech

Feuer Frei! UskomatonMurmeli